Union interparlementaire IPU Logo-top
Note de presseIPU Logo-middle
 Genève, le 22 novembre 2012IPU Logo-bottom

LA MISSION DROITS DE L'HOMME DE L'UIP AUX MALDIVES SY INTERROGE SUR LES METHODES POLICIERES

Une équipe droits de l'homme de l’UIP en mission aux Maldives s’est déclarée vivement préoccupée par le fait que l’usage excessif de la force par des policiers envers des parlementaires y restait impuni, et que des parlementaires continuaient à être la cible de menaces physiques et d’actes d’intimidation politique.

Présentant une série de conclusions préliminaires à l’issue d'une visite de trois jours dans ce pays de l’océan Indien, le chef de la mission de l'UIP, le sénateur philippin Francis Pangilinan, a fait observer que dans plusieurs cas de violences policières visant des parlementaires de l'opposition, certains enregistrements vidéos édifiants auraient dû inciter les autorités à agir rapidement et efficacement.

Le sénateur Pangilinan a également pointé du doigt l'arrestation violente des parlementaires Abdulla Jaber et Abdul Hamid Ghafoor, intervenue une semaine auparavant sur la foi d’accusations qui semblaient politiquement motivées, quelques jours seulement avant un vote crucial au Parlement. A ses yeux, il s’agissait de l’illustration la plus récente d’une certaine dérive policière, et il a rappelé que les parlementaires devaient pouvoir s’acquitter de leur mandat sans craindre des représailles.

Membre du Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'UIP, le sénateur Pangilinan s’est dit relativement satisfait que le ministre de l'Intérieur des Maldives ait chargé la Commission de déontologie de la police d'examiner ce dossier et de prendre les mesures voulues, mais il a aussi appelé les autorités à traiter des cas antérieurs de violences et d'intimidation imputables à la police.

Tout en réaffirmant que les parlementaires n’étaient pas au-dessus des lois, il a proposé que l’UIP continue à aider le Parlement des Maldives à se doter de moyens juridiques garantissant une protection adéquate à ses membres. « Ceux qui font la loi doivent être les premiers à s’y soumettre, et il en va de même pour ceux qui sont chargés de la faire respecter », a déclaré le sénateur Pangilinan.

Un expert parlementaire sud-africain, membre de l’équipe de l'UIP, restera aux Maldives pour y travailler avec la Commission des immunités du Parlement en vue de parachever un projet de loi sur les immunités dont les rédacteurs ont bénéficié des conseils techniques de l’UIP. Une fois adopté par le Parlement, ce texte assurera une protection juridique accrue aux parlementaires dans l’exercice de leur mandat.

La mission Droits de l'homme de l’UIP, forte de trois membres, s’est déroulée sur arrière-plan de vives tensions politiques dans un pays en crise depuis février, théâtre de manifestations violentes. Les membres de la mission ont eu de nombreux entretiens de haut niveau, notamment avec le Président Waheed et le Président du Parlement des Maldives.

Par ailleurs, la mission a recueilli des informations de première main sur les cas de violations des droits de l'homme de 19 parlementaires d'opposition dont est saisi le Comité de l'UIP. Ces cas concernent essentiellement des allégations d’usage excessif de la force, d’arrestations arbitraires, d’actes d’intimidation et de poursuites pénales motivées par des raisons politiques.

Durant la 127ème Assemblée de l'UIP tenue à Québec, le Comité de l'UIP a exprimé la profonde préoccupation que lui inspiraient divers cas nouveaux de mauvais traitements, de détention arbitraire et de harcèlement de parlementaires par des policiers aux Maldives, et s’était dit choqué par l'assassinat du parlementaire Ali Afrasheem, début octobre.


L’organisation mondiale des parlements, l’UIP œuvre en faveur de la démocratie, de la paix et de la coopération entre les peuples. La plus ancienne organisation politique internationale, créée en 1889, l’UIP est le foyer de la concertation interparlementaire à l’échelle mondiale. Elle réunit 162 parlements membres et dix assemblées régionales associées.
Autres communiqués de presse English version of this note for press Plus d'information

Contacts :

Pour plus ample information ou pour organiser des interviews avec des membres de l'équipe de l'UIP, veuillez contacter:

Mme Jemini Pandya
Téléphone : + 41 22 919 4158 / +41 79 217 3374
Courriel : jep@ipu.org

ou

Mme Pia Drzewinski
Téléphone : + 41 22 919 41 37
Courriel : dp@ipu.org